PARTAGER

Sans amour, on ne peut rien faire, sinon se morfondre de tristesse. Baïdy Agne, le président du Cnp, l’a dit à sa manière hier au chef de l’Etat qui voulait, une fois de plus, chanter les vertus des investisseurs étrangers. Et Baïdy Agne a reçu un renfort de taille en la personne de Mahathir Mohamed, l’homme à la base de l’Emergence de la Malaisie. Il n’y a donc que Macky Sall, de tous les dirigeants du monde, à ne pas comprendre qu’aucun pays ne peut émerger sans son secteur privé et que l’Etat doit aimer ce dernier, le choyer et le chérir. S’il ne sait pas le faire, qu’il demande conseil à Macron ou à Trump, et même à Mohammed VI !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here