PARTAGER

Le destin de l’ancien footballeur ghanéen, Baba Sule, est exceptionnel. Rempli de hauts mais aussi, malheureusement, de bas…

L’histoire de Baba Sule fait partie de ces histoires émouvantes et fortes que nous offre le football. L’ancien footballeur ghanéen a connu une carrière remplie de rebondissements. En effet, tout commence en 1995. Alors milieu de terrain de l’Equipe nationale des U17 du Ghana, le jeune joueur a offert le Mondial à son pays, en marquant un but en finale face au Brésil de Julio César !
Attiré par le foot espagnol, Baba s’engage avec Mallorca un an après son apogée en Coupe du monde. Cependant, le jeune homme attrape l’hépatite peu de temps après son arrivée, ce qui a stoppé net sa progression.
Prêté à Ourense, le Ghanéen se casse le radius et le cubitus dans la foulée. Malgré ces nouvelles complications, Baba retrouve la sélection nationale et participe même au Mondial U20 où le Ghana finira quatrième. Auteur trois buts dans la compétition, il est repéré par le Real Madrid en 1999.
Deux vilaines
blessures au genou
Néanmoins, la concurrence est telle que le jeune milieu préfère tenter sa chance à Leganés. Mais là encore, le destin lui joue un mauvais tour. «Je me suis rompu les ligaments lors du premier match de la saison. Le jour de mon retour sur les terrains, je me suis de nouveau détruit genou. Cela a été très dur pour moi…», avait alors confié l’ex-joueur.
En 2006, Baba décide finalement de mettre un terme à sa carrière à cause des blessures à répétition. Le Ghanéen deviendra chauffeur de David De Gea, lorsque le gardien était encore à l’Atlético Madrid.
Aujourd’hui l’ancien milieu de terrain est intendant au club de Fuenlabrada, en troisième division espagnole. Un club qui avait affronté le… Real Madrid la semaine dernière en Coupe du Roi.
Avec Goal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here