PARTAGER

«Réélire Macky Sall, c’est mettre le pays à l’abri de périls que pourrait entraîner un choix hasardeux.» C’est la conviction du Directeur général de la Nouvelle société de textile au Sénégal (Nsts), par ailleurs Président du mouvement dénommé «Acteurs pour le développement de la ville de Thiès» (Adevit). Il organisait le week-end dernier à Thiès un panel pour, dit-il, accompagner le Président Macky Sall pour un second mandat. A l’en croire, le Président Macky Sall a succédé à «une présidence caractérisée par une gouvernance ayant installé notre pays dans un cycle de croissance économique faible. Il a hérité de projets de grande envergure à l’état d’inachevé, et de plans  montés au détriment des intérêts de notre pays (Aidb, Port de Dakar, Plan Takkal, Sénégal Airlines …). Il a trouvé un pays confronté à de grands déséquilibres des finances publiques, un déficit budgétaire de grande ampleur, et un environnement difficile pour les ménages et le secteur productif qui ont souffert d’une distribution défaillante de l’électricité».
Et à son avis, le président Sall «a su poser des actes qui ont permis de multiplier le taux de croissance par 4 en le portant de 1,8 à 7,2. Pendant ce temps, le déficit budgétaire qui était à 6 a été ramené à 3. Il a réalisé de grands projets qui aujourd’hui ont amélioré les conditions de vie des sénégalais». Le patron de la Nsts a ajouté :  «J’ai relevé dans la démarche du Président Macky Sall  la cohérence des discours et des actes. Dans un cadre de rassemblement bien assumé, le Benno bokk yaakaar, il a incarné l’esprit de responsabilité dans sa gouvernance. Il a fait preuve de constance, d’engagement et de détermination pour faire progresser notre pays. Il a montré sa capacité à diriger notre pays, et à le mettre sur la voie de l’émergence. Le Président Macky Sall, à travers son Programme le Pse, a une vision volontariste, lucide et réaliste pour notre pays. Mon souhait, pour l’intérêt de tous, est qu’il puisse réaliser avec succès ce programme porteur de progrès. Il a besoin pour cela, d’une force politique et sociale.» De l’avis de Ibrahima Macodou Fall, Thiès devrait profiter pleinement des projets du Pse, avec sa position stratégique et le fait que la région couvre tous les secteurs du Pse avec le textile, le chemin de fer, le tourisme, l’agriculture, la pêche, etc.
En ce qui concerne le rail, il reconnaît qu’il y a des difficultés, non sans affirmer la nécessité de le reconstruire. Pour lui, la réhabilitation est une chose, mais il faut aussi redessiner la carte ferroviaire du Sénégal, parce que la géographie économique du Sénégal a changé et ainsi que la configuration du pays en tant que tel. Selon lui, le Président Macky Sall nourrit la grande ambition de prendre définitivement en charge la problématique du chemin de fer et tous les Thiessois ont le devoir de l’accompagner dans cette entreprise, et c’est pourquoi le mouvement Adevit est totalement engagé à ses côtés, pour le triomphe au soir du 24 février 2019.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here