PARTAGER

Le Directeur général de la Douane a dit hier sa volonté de travailler à rapprocher la Douane des usagers. Le colonel Oumar Diallo, qui était en tournée dans la zone Nord, a aussi salué les bonnes performances de la Douanes du Nord, classée deuxième en termes de mobilisation des recettes après Dakar.

Selon les explications fournies par le Directeur général de la Douane, sa visite dans la région Nord du pays entre dans le cadre d’une tournée qu’il organise avec ses collaborateurs dans la zone nord composée des régions de Saint-Louis, Louga et Matam pour sensibiliser les unités de la Douane et en profiter pour rencontrer les autorités administratives et judiciaires, les forces de sécurité et l’Armée mais également les opérateurs économiques.
Le colonel Oumar Diallo a profité de cette visite pour écouter les opérateurs économiques tous secteurs confondus, les agroindustriels, les transporteurs et autres collaborateurs de ses services à la chambre de commerce de la ville, avant de décliner ses priorités. Le patron de la Douane sénégalaise a souligné son vœu de travailler pour que la Douane soit proche des usagers et réponde à temps réel à leurs attentes, et s’acquitte de tout ce qu’on attend d’elle dans la mobilisation des recettes et la surveillance des frontières.
Selon le colonel Diallo, la région de Saint-Louis est après Dakar la deuxième région en termes de mobilisation de recettes. Une performance qu’il a saluée et qui pour lui doit faire tâche d’huile. Son vœu le plus cher est que toutes les régions du Sénégal aient les mêmes performances que le Nord. Le patron de la Douane a par ailleurs expliqué sa visite par le souci de faire en sorte que la Douane soit un service de proximité qui puisse permettre aux usagers qui font entrer leurs marchandises non prohibées dans le pays, de le faire dans les meilleures conditions. Dans cette lancée, le Directeur général de la Douane a invité les usagers à se rapprocher des services de la Douane pour mieux être servis. Il a en effet précisé que la Douane a les compétences requises pour traiter toutes les opérations au niveau local et ainsi mobiliser des recettes et éviter aux usagers de se déplacer jusqu’à Dakar.
S’agissant des préoccupations émises par ces commerçants, il a indiqué que des réponses idoines y seront apportées mais pour d’autres, il a précisé que la Douane est transversale, ce qui fait que pour certaines interpellations, notamment la question liée aux exonérations, il y a une réglementation à respecter par tous.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here