PARTAGER

Le Président sortant, Macky Sall, a demandé à la Ligue sénégalaise de foobtall professionnel de discuter avec le Groupe Excaf afin de trouver une solution au différend qui l’oppose à StarTimes, partenaire de la Ligue Pro. Le Président sortant rencontrait hier le monde sportif sénégalais au Grand Théâtre.

La Ligue sénégalaise de football professionnel voulait une intervention de Macky Sall en sa faveur dans le contentieux StarTimes, partenaire de la Lsfp au Groupe Excaf. Le Président sortant est resté prudent sur la question hier lors de la rencontre avec le monde du sport au Grand Théâtre de Dakar. A la place d’un engagement de campagne électoral, il a clairement indiqué que «ça nécessite une étude. Il y a quand même un contrat qui a été signé avant, cela dans le cadre de la Tnt. Dans ce contrat, la société Excaf avait en principe, le monopôle des décodeurs. Donc si les choses doivent évoluer, on peut vous mettre autour d’une table pour trouver une solution. Et je demande au ministre de réunir les différents acteurs et de trouver une solution dans l’intérêt du Sénégal». En effet, la Ligue Pro a vendu les droits de télévision à la société chinoise. Un contrat qui devra rapporter au football 6 milliards de francs Cfa dans les 10 prochaines années. Cependant l’exécution du contrat pose problème du fait du blocage de l’activité commerciale de la société, parce qu’interdite de vendre ses décodeurs sur le territoire sénégalais.

La famille sportive soutient Macky Sall
Par ailleurs, les différents présidents de fédération qui se sont succédé au micro ont tous clamé haut et fort que les acteurs du sport restent mobiliser pour assurer un second mandat à Macky Sall au premier tour. «Nous vous soutenons de manière très claire. Ce soutien n’est pas seulement affectif, il se base également sur votre programme. Mais aussi sur votre bilan», a dit Saër Seck, président de la Ligue Pro. Alors le Président sortant a promis de «parfaire la cartographie sportive» en cas de réélection. Il dit : «Nous avons l’engagement de réaliser pour 17 mois, le stade olympique qui sera exclusivement dédié au football. Nous pourrons entre 2021 et 2022 organiser la Can.» Le Président sortant se dit prêt à octroyer des bourses à hauteur de 40 mille francs Cfa par tête aux enfants qui sont dans les écoles de formation. Il a exhorté les formateurs à produire des buteurs qui «manquent au Sénégal pour gagner une Can». Macky Sall a aussi déclaré que depuis son accession à la magistrature suprême, la prise en charge des compétitions internationales est passée de 900 millions de francs Cfa annuellement à aujourd’hui plus de 3 milliards de francs Cfa. Tous ces efforts ont été salués par les acteurs qui ont listé d’autres réalisations telles que la réhabilitation des stades régionaux, la construction de l’Arène nationale, Dakar Arena de Diamniadio. «Le football au Sénégal, c’est 28 clubs autant de petites et moyennes entreprises. Ces 28 clubs ont créé dans ce pays 2 000 emplois. La Ligue professionnelle, c’est plus de 400 matchs organisés chaque saison, plus de 2 millions de spectateurs et près de 3 milliards de francs Cfa de masse salariale distribuée tous les ans au niveau des différents membres des clubs et des employés des clubs professionnels», a détaillé Saer Seck qui demande toujours l’accompagnement de l’Etat pour le développement du football. Même doléance pour les autres secteurs du sport.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here