PARTAGER

Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) constate que le régime Macky Sall «persiste dans sa folle volonté d’utiliser l’appareil judiciaire pour les liquider, les uns après les autres». Exprimant son «soutien» et sa «solidarité» à Khalifa Sall en prison depuis lundi, le Pds et ses alliés accusent le Président Macky Sall de «tentative de liquidation politique d’un adversaire politique» en vue des prochaines Législatives et Présidentielle. «Après Karim Wade, c’est au tour de Khalifa Sall, en attendant les autres. Aucun Sénégalais ne prend au sérieux le mauvais prétexte invoqué d’un rapport de l’Ige d’autant que Macky Sall garde sous le coude les rapports de l’Ofnac concernant les malversations de son propre frère en relation avec l’aventurier Frank Timis d’une part, et la prévarication de hauts responsables de son parti, d’autre part», dénoncent Mamadou Diop Decroix et ses camarades.
Ainsi, le Fpdr invite le chef de l’Etat à «se ressaisir avant qu’il ne soit trop tard et à prendre conscience du fait évident que la violence judiciaire contre les opposants fait le lit de la violence politique, car les Sénégalais n’accepteront jamais de subir une quelconque dictature». Pour cette plateforme de l’opposition, le président de la République «doit renoncer à ses rêves de confiscation du pouvoir et accepter de se soumettre au verdict des urnes dans le cadre d’élections loyales, transparentes et pacifiques». Par conséquent, elle appelle toute l’opposition à une «réaction concertée» et «solidaire» ainsi qu’au renforcement de «l’unité qui, seule, permettrait au Sénégal de sauvegarder sa démocratie et sa paix sociale».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here