PARTAGER

Le Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) se félicite de la libération de Guy Marius Sagna. Une décision qui, selon un communiqué, «participe de la décrispation politique, du renforcement de la démocratie et du respect des libertés». Sans doute le communiqué du 25 février dernier du Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) a été un message fort à l’endroit du gouvernement qui a abouti à la libération de Guy Marius Sagna. Parce qu’il faut rappeler que c’est le Parquet qui s’est à chaque fois opposé aux différentes demandes de mise en liberté provisoire de l’activiste. «L’opposition, dans le cadre du Dialogue national, estime que le moment est venu pour le président de la République de promouvoir la décrispation politique de façon à ce que le Parquet ne s’oppose pas, comme cela est de coutume, à la libération de Guy Marius Sagna dont la place n’est pas, encore une fois, la prison», avait écrit le Frn. Qui dans la foulée avait constitué Me El Hadj Amadou Sall pour qu’il prenne «toutes les dispositions et initiatives nécessaires» pour la libération du militant de France dégage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here