PARTAGER

Le projet de loi portant révision du code électoral passe aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Selon le Front de résistance nationale, en examinant ce texte sur les modalités pratiques du parrainage, le Président Macky Sall persiste à violer la Constitution.

Le projet de loi électorale sur le parrainage va passer devant l’Assemblée nationale ce lundi. L’opposition, réunie au sein du Front de résistance nationale (Frn), parle d’une «manipulation politicienne de plus» du chef de l’Etat. «En comptant sur sa majorité parlementaire mécanique, usurpée à l’aide d’un scrutin frauduleux, pour pouvoir fixer seul et de façon autoritaire les règles du jeu électoral, Macky Sall persiste à violer la Constitution de la Répu­blique, compromettant ainsi gravement la stabilité politique et la sécurité du pays. Ce que personne n’a le droit de faire», fustige l’organisation qui regroupe des partis d’opposition et des organisations de la Société civile. Le code électoral passe donc après la révision constitutionnelle du 19 avril dernier instaurant le système de parrainage.
Les leaders du Frn, qui se réunissent ce matin au siège de Bokk gis gis, estiment que ce texte qui généralise le parrainage des candidats à toute élection nationale ou locale, est «cousu de fil blanc et vise à supprimer tout risque de défaite au second tour, en choisissant (lui-même) ses futurs adversaires lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019». Dans son communiqué, le Front en déduit que «pareil comportement de dictateur émergent est intolérable en démocratie et ne saurait donc être toléré par les patriotes et démocrates du Sénégal regroupés au sein du Frn».
Le Frn lance ainsi «un appel pressant» à tous nos concitoyens du pays et de la diaspora à se considérer en état de «légitime défense démocratique» et les invite à «s’unir, à s’organiser et à agir ensemble pour mettre en échec le plan machiavélique du Président sortant et à intensifier la résistance nationale».
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here