PARTAGER

Deux activistes arrêtés et placés sous mandat de dépôt pour, respectivement, alerte au terrorisme et offense au chef de l’Etat. Le Front de résistance nationale (Frn) dénonce l’emprisonnement de Guy Marius Sagna et Adama Gaye, poursuivis tous les deux pour des propos diffusés sur le réseau social Facebook. «L’emprisonnement d’opposants et de journalistes, ainsi que les menaces publiques du ministre de la Justice, ne sont pas acceptables, surtout quand ils s’appuient sur les articles 80 (Sécurité́ publique, troubles politiques graves, discrédit sur les institutions politiques, incitation des citoyens à enfreindre les lois du pays) et 254 (offense au chef de l’Etat) du Code pénal, survivances liberticides du code colonial qui auraient dû être abrogées depuis longtemps», dénonce cette plateforme de l’opposition. Dans un communiqué, Moctar Sourang et Cie estiment que «le Sénégal doit cesser de faire la Une de la presse internationale du fait de l’emprisonnement d’opposants et de journalistes» et invitent le Président Macky Sall à «faire cesser les poursuites engagées contre Guy Marius Sagna et Adama Gaye».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here