PARTAGER

«Ndank ndank», un opus composé de 19 titres, est désormais disponible sur le marché. Yolass, un des auteurs du tube culte «Macky moungui job»,  est revenu au journal Le Quotidien (Ndlr, il était récemment passé pour présenter le single) annoncer la sortie officielle de ce produit.

Le duo Yolass et Requin Bleu du groupe 2m2 a sorti un nouvel album après celui de 2008. Cet opus de 19 titres est baptisé Ndank ndank. Yolass, l’une des voix du groupe, est passé au journal Le Quotidien, histoire d’annoncer à ses fans que le produit est enfin dans les bacs. Interpellé sur le choix du titre éponyme, il répond : «Nous avons choisi ce titre parce que dans la vie, tout se fait par étape. Tout ce que l’on fait, on ne doit pas le faire avec la force. Les sages disaient : ‘’Certes quand vous courez vite vous arrivez tôt, mais quand vous courez lentement vous arriverez doucement et sûrement.’’ Le chemin est trop long, mais aujourd’hui les gens veulent tout avoir en un clin d’œil. Les jeunes rêvent d’aller en Europe et avoir coûte que coûte une villa, une voiture, et une belle femme, alors que dans la vie tout vient piano». «Il faut de la patience», conseille l’auteur de Macky moungui job, (un des titres de ce nouvel album). Au sujet de ce titre qu’il dédie à Macky Sall, le rappeur, par ailleurs ex-détenu de Rebeuss, dit n’avoir pas chanté le mérite du Président pour quémander de l’argent, mais pour dire aux Sénégalais de l’aider à accomplir sa mission.
«Au Sénégal, quand on élit un Président, il faut lui donner le temps de travailler. C’est ce qui est arrivé avec Abdoulaye Wade. Quand ce dernier était là, les gens ont tout fait pour le faire partir. Maintenant, ce sont ces mêmes gens-là qui regrettent son départ. Aujourd’hui, Wade devait être là en tant que conseiller de son successeur pour l’aider dans sa mission à développer le pays», estime Yolass qui espère que la sortie et l’écoute des chansons qui composent Ndank ndank permettront d’adoucir le climat social. Pour ce qui est de la promotion de ce nouvel opus, il compte sur l’association dont il est membre et qui œuvre dans la réinsertion sociale des ex-détenus. «Nous avons une association de plus de 250 personnes. En ce qui concerne la vente de l’album, c’est toute l’association qui s’implique. Nous allons donner les Cd aux différents membres. C’est ainsi que nous comptons vendre le produit et atteindre nos cibles». «Après la vente de l’album, nous irons dans les prisons pour faire une journée de partage avec les détenus. Nous leur ferons comprendre que si des ex-détenus ont pu être libérés et sortir un album, donc eux aussi peuvent faire la même chose demain. C’est une façon de leur faire comprendre que rien n’est perdu d’avance. Cela pourrait les réconforter et les soulager», espèrent Yolass et son compère.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here