PARTAGER

Mercredi de deuil au Groupe futurs médias (Gfm). En moins de 24 heures, le groupe a perdu deux de ses employés. C’est hier matin, quelques heures après l’annonce du rappel à Dieu du photographe de Igfm, El Hadj Sam Mbaye dit Ndiol, que la nouvelle de la disparition de la journaliste Marianne Siva Diop est tombée. Le premier nommé a rendu l’âme des suites d’une longue maladie. Ndiol est tombé malade juste après son retour de la Coupe d’Afrique des nations de 2017, si l’on en croit une journaliste de la Rfm jointe par téléphone. Quant à l’animatrice, elle a tiré sa révérence suite à une crise cardiaque, d’après certains sites internet. Marianne faisait partie de l’équipe de la matinale de la Tfm, Yéwoulène, dirigée par l’animateur Pape Cheikh Diallo. La chroniqueuse gérait la rubrique Gueum gueum qui lui permettait de revenir sur les enseignements de nos ancêtres. Elle était connue et aimée aussi par les Sénégalais pour sa pudeur et la sagesse de ses paroles. Avant la Tfm, elle a eu à travailler d’abord au journal Le Quotidien avant d’intégrer la rédaction de l’Observateur pour des stages et Igfm par la suite. Elle s’est finalement retrouvée à la Tfm où elle effectuait des chroniques et tournait des reportages. Du regretté Ndiol, ses confrères saluent un homme dévoué qui aimait ce qu’il faisait. «Il ne se séparait jamais de son appareil photo, il avait la passion de l’image. Il aimait ce qu’il faisait et déployait une débauche d’énergie sans commune mesure pour ramener des images à la rédaction de Igfm», lit-on sur le site.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here