PARTAGER

C’est une Assemblée nationale réduite à sa plus simple… expression par le Covid-19 qui a adopté hier la réforme de la loi sur l’Etat d’urgence. Par un huis clos, le oui clôt le débat parce que le non était minoritaire. Pendant des semaines, ce texte qui date de 1969 a fait l’objet d’une vive polémique. Des opposants et des membres de la société civile accusent, en effet, le Président Sall d’avoir profité du contexte et surtout pris prétexte de la crise sanitaire pour s’octroyer des pouvoirs exceptionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here