PARTAGER

Aligner un milieu avec trois récupérateurs, c’est ce que nous avait habitué Aliou Cissé, avec une insistance sur le duo Gana Guèye-Cheikhou Kouyaté. D’ailleurs, c’est ce qui expliquait le manque de liant entre le milieu et l’attaque des Lions souvent sevrée de bonnes balles à cause surtout de l’absence notoire d’un milieu offensif relayeur. A la décharge du sélectionneur, un tel profil étant rare au niveau de la Tanière.

Avec la titularisation de Krépin Diatta face aux Barea, le signal était donné que Aliou Cissé allait «révolutionner» son entrejeu pour le rendre plus équilibré. Et samedi contre les Malgaches, il a… enfin osé en relookant son dispositif médian.
Dans un 4-3-3 classique, le coach des Lions s’est réajusté en jouant avec une sentinelle devant la défense, à savoir Pape Alioune Ndiaye. Gana Guèye à gauche et Krépin Diatta à droite ayant en charge l’animation offensive. Du coup, on a eu droit à un nouveau visage de l’équipe avec un jeu plus fluide.
Très attendu, Krépin a réussi de bonnes choses sur le couloir droit en complicité avec Ismaïla Sarr et Moussa Wagué. Au même moment, Gana Guèye à gauche a assuré avec Sadio Mané et Youssouf Sabaly.

Les rôles étaient dès lors bien définis dans un schéma directeur assez clair mais avec comme fausse note les pertes de balle notées lors des sorties de balle. Occasionnant des opportunités assez dangereuses pour les Malgaches.
Devant, Mbaye Niang a encore confirmé qu’il peut jouer à
tous les postes en attaque pour avoir réussi un doublé au poste de Nr 9. Rappelant ainsi sa grosse prestation lors du Mondial russe.
Evidemment tout n’a pas été parfait. Mais le fait de redonner vie à un entrejeu qui tardait à mettre en valeur l’attaque des Lionsest tout bénef’. Des acquis qu’il faudra consolider demain contre le Mali en amical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here