PARTAGER

J’avais averti en 2016 quand Aladji Macky Sall, après avoir fait son Diam nia Dio, s’était tourné vers le Lac Rose et avec son bic s’était octroyé 7 000 ha de terres en l’appelant le Pôle urbain du Lac Rose. Il venait de semer les actes futurs de son 2ème mandat qui serait le «mandat du foncier».
Aujourd’hui, avec l’arrivée des Asiatiques les valises bourrées de fric qui cherchent des terres à cultiver par centaines d’hectares, c’est la ruée vers les terres des affidés du pouvoir et des bandits à col blanc.
Au Lac Rose, c’est les dimanches qu’on voyait les rutilants 4/4 aux vitres teintées. Aujourd’hui, ce sont tous les jours que ces prédateurs munis de papiers dûment signés par le Pr ou les gens des Impôts font le tour des propriétés d’autres Sénégalais pour leur signifier que leurs terres leur ont été données. Et c’est souvent accompagnés de la Dscos qu’ils viennent vous sommer de quitter votre domaine où vous avez investi toute votre vie. Je sais de quoi je parle, parce que j’en suis victime et je connais des voisins dont le monde est en train de s’effondrer parce que du jour au lendemain, on leur a ôté leurs demeures, leurs outils de vie. On leur a tout pris et ce n’est pas pour une utilité publique.
Aujourd’hui, des dizaines de Sénégalais ont dans leurs poches des milliers d’hectares dont ils ne savent même pas où ça se trouvait au moment où on les leur donnait. Ce n’est qu’après qu’ils vont faire le tour du propriétaire et ceux qu’ils trouvent sur place ne sont même pas considérés comme des humains. Des pères ou mères de famille. Des familles. Des Sénégalais tout court. Sans coup férir, des Sénégalais peuvent s’enrichir à milliards en vendant un titre foncier signé par MS ou les artistes des Impôts et domaines.
En bref, le Pdt Macky Sall exproprie des Sénégalais de leurs biens pour les donner à d’autres. A ce rythme, il ne lui restera qu’à faire des décrets pour donner nos femmes, nos voitures ou même nos reins à d’autres. On dirait que Macky Sall, le Sénégal lui appartient et que nous les Sénégalais, nous lui appartenons et naturellement, nos biens aussi. «Borom guinaar mo moom guinaar ak ay nenaams» doit se dire ce Président de quelques Sénégalais. Dans les faits, c’est exactement ce qui se passe.
Macky Sall a-t-il le droit de faire ce qu’il fait ? Bien sûr que non. Pourtant, il le fait. Pourquoi s’attaque-t-il, Macky Sall, à des gens qui ne lui ont rien fait, ne lui ont rien demandé et n’attendent rien de lui ? Pourquoi s’en prend-il aux moyens de vivre d’honnêtes gens pour les donner à des individus qui ont choisi de ne pas travailler, mais de négocier leur vie par la courtisanerie et la flagornerie ? Pourquoi Macky Sall veut-il prendre des méritants pour donner aux partisans ? Ce n’est pas normal et c’est inacceptable tant du point de vue moral que de la légalité de son fait.
Mais au rythme où il le fait, c’est sûr qu’il va vers un grand soir dont il ne pourrait sortir indemne. Trop de malheurs, de larmes et d’injustices sont semés pour récolter du bon.
De Guédiawaye à Linguère jusqu’à Sédhiou en passant par Ndingler, des Sénégalais qui vivent de la sueur de leur front, mais dont le tort est de n’appartenir au système, sont victimes d’autres Sénégalais qui n’ont le mérite que d’être amis, parents ou partisans de Macky Sall. Et de Macky Sall, leur supposé Président.
C’est absolument certain que tout cela ne peut pas continuer. Le Sénégal est en grand danger. Le pouvoir de Macky Sall l’est aussi parce qu’au rythme où vont les choses, il y aura des gens qui préféreront la mort au déshonneur.
Macky Sall, arrêtez pendant qu’il est encore temps !
Ps : Président Macky Sall ! Rendez-moi la moitié de mon champ qui se trouve à Wayambam que vous avez donnée à vos amis et dites au député-maire Ndiagne Diop de me rendre mes deux hectares qu’il m’a expropriés en délibérant illégalement sur mon domaine. Rendez aussi aux enfants de feue Fatou Diouf leur champ !
NDAO Badou Le Médiateur
baddoundao@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here