PARTAGER

La région de Saint-Louis dispose d’un bon plan de prévention et de riposte contre l’épidémie du coronavirus. C’est ce qu’a fait savoir le médecin-chef de région. Dr Seynabou Ndiaye, qui s’exprimait lors d’une rencontre de partage avec la presse sur les nouvelles connaissances sur l’épidémie et les orientations stratégiques mises en place par le ministère de la Santé et de l’action sociale, a aussi précisé que la région n’a enregistré aucun cas positif.

Les Saint-louisiens peuvent en effet être rassurés, si l’on en croit aux propos du médecin-chef de région qui avait à ses côtés, au cours de cette rencontre avec l’ensemble de la presse, tous les chefs de services concernés par le plan de riposte. Ces derniers qui ont tour à tour pris la parole ont partagé les mesures prises par leurs services respectifs pour jouer leur partition dans la lutte contre le Covid-19. Pour une meilleure prise en charge de la communication, Dr Momar Diongue, épidémiologiste, chef et de la surveillance épidémiologique, a fait une présentation de la maladie en insistant sur les modes de transmission et les manifestations cliniques, la définition des contacts, des cas confirmés et les messages essentiels à connaître.
S’agissant des médicaments et du matériel médical, le chef du service de la Pharmacie régional d’approvisionnement (Pra) a expliqué que la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) s’est préparée à toutes les éventualités en maximisant les produits. Il a fait savoir qu’au plan régional, la Pra a acheminé les produits pharmaceutiques au niveau des hôpitaux et de districts sanitaires. Il en est de même, fait-il savoir, pour les produits destinés à la prise en charge des éventuels cas.
Par ailleurs, tout ce qui est nécessaire à la protection du personnel de santé et des populations a été mis en œuvre, a souligné M. Diouf qui a rappelé qu’à Saint-Louis, l’ensemble des structures sanitaires reçoivent les produits tous les mois. Du côté du district sanitaire, l’on n’a pas été en reste. D’après Dr Serigne Amdy Thiam, médecin-chef du district sanitaire, l’ensemble des acteurs concernés par la lutte contre le coronavirus ont été mobilisés lors d’une journée d’orientation. Ces acteurs, composés entre autres des autorités administratives, des personnels de santé et la Croix-Rouge, assurent la surveillance des différentes portes d’entrée de la ville que sont les aéroports et les points de passage à la frontière pour identifier les différents cas suspects.
Toutes ces mesures sont complétées, selon le médecin-chef de région, Dr Seynabou Ndiaye, par un suivi régulier des nouveaux arrivants dans le territoire national, quelle que soit leur provenance. Elle souligne que ceux qui viennent à la frontière en provenance des zones d’épidémie sont recensés grâce au dispositif mis en place. Un screening est ensuite fait et s’ils présentent des symptômes, la procédure habituelle est déclenchée, à savoir leur isolement, leur confinement, leur prise en charge, les prélèvements nécessaires et leur suivi. Il s’agit aussi, pour le médecin-chef de région, d’établir une liste de tous ceux qui traversent la frontière pour ensuite la transmettre aux prestataires se trouvant dans leur zone de destination afin qu’ils continuent le suivi.
Toutes ces mesures ont permis à la région de Saint-Louis de maintenir le cap, souligne le médecin-chef de région, qui précise que jusque-là, aucun cas de coronavirus n’a été détecté dans la région de Saint-Louis et que les informations qu’ils continuent de recevoir au niveau de la région sont bien gérées pour pouvoir offrir à nos compatriotes qui viennent des zones d’épidémie une prise en charge adéquate, non seulement en les soutenant psychologiquement, mais en les accompagnant à mieux gérer la période d’incuba­tion avec un suivi psychologique, social et médical qui s’effectue à chaque fois que c’est le cas.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here