PARTAGER

La plateforme citoyenne Noo lank ne recule pas dans son combat contre la hausse du prix de l’électricité. Elle maintient son grand rassemblement pacifique de sensibilisation prévu le 10 janvier. C’est Fadel Barro qui l’a confirmé hier, au sortir de leur tête-à-tête avec le médiateur de la République. Me Alioune Badara Cissé a promis à la délégation d’informer le président de la République pour mettre fin à «cette crise qui alourdit notre espace social et politique». Conscient justement de ce climat social tendu depuis l’annonce de la hausse du prix de l’électricité, Alioune Badara Cissé a tout de même rappelé que le Sénégal est «un pays de paix, de sérénité, de tranquillité que nous ne pouvons pas voir détérioré dans son essence et dans son architecture».
Pour sa part, Fadel Barro a levé un coin du voile sur les discussions que lui, Mor Talla Seck, Pr Malick Ndiaye ou encore Amadou Guèye ont eues avec le médiateur de la République. Les membres de Noo lank rapportent avoir fait comprendre au médiateur qu’au lieu de faire porter les coûts aux populations, l’Etat peut diminuer son train de vie ou voir d’autres moyens qui peuvent baisser le coût de l’électricité, comme l’utilisation de l’air. Cependant, ils ont encouragé l’Etat à procéder à un audit de la Senelec. «Nous sommes venus ici parce que la médiature de la République est aussi un réceptacle de frustrations, de récriminations et des aspirations des citoyens sénégalais», a dit l’ancien coordonnateur de Y’en a marre à la presse. Ils lui ont signifié que la décision de hausse du prix de l’électricité est «injuste» parce qu’elle «découle d’une politique flagrante de faire porter aux citoyens sénégalais les difficultés de leur gestion».
Autre sujet débattu, c’est la détention de Guy Marius Sagna et Cie, arrêtés pour avoir manifesté devant les grilles du Palais présidentiel. Même si Babacar Diop et quatre autres ont été libérés, Fadel Barro estime cette détention «injustifiée». Bref, il a affirmé qu’ils sont venus informer le médiateur en espérant, par son biais, obtenir satisfaction. Les deux parties ont également échangé sur les ressources naturelles dont dispose le Sénégal. Alioune Badara Cissé s’est réjoui de la tenue d’une conversation «extrêmement sérieuse».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here