PARTAGER

«Ce pays nous appartient à nous tous. Nous n’avons pas le droit de le brûler.» C’est le discours d’apaisement du Premier ministre qui présidait, samedi, à Tivaouane, la rentrée politique du député Demba Diop Sy. Mahammed Boun Abdallah Dionne s’adresse aux opposants et particulièrement aux candidats recalés par le parrainage. «La loi, c’est la loi. Jusqu’à présent, c’est le Code électoral qui est mis en œuvre. Il n’y pas de quoi créer une tension. On est en précampagne. Dans moins d’un mois, la campagne va s’ouvrir. Je pense qu’il est temps de se poser calmement, de travailler et que le meilleur gagne. C’est cela la réalité», dit-il. Non sans ajouter que «nul n’a le droit de semer le désordre dans ce pays si cher à tous ses citoyens».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here