PARTAGER

Alors que les commerçants vivent toujours leurs souffrances et leur angoisse après ce violent incendie qui a ravagé tous leurs biens, ainsi que la perte humaine d’un des leurs, le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne a voulu improviser une action de nettoyage du marché victime de cet incendie. Ce que les commerçants impactés ont rejeté.
Il y a lieu d’analyser ce refus, cette opposition des commerçants qui ont enregistré une perte en vie humaine ainsi que d’importants dégâts matériels non encore totalement évalués.
D’abord, le ministre, par opportunisme a improvisé cette action sans concertation préalable avec les victimes de cet incendie. Ce qui est indécent au regard de l’ampleur des dégâts occasionnés par ce grave incendie.
Ensuite ces commerçants vigilants, s’opposent à toute forme de récupération politique de leur malheur.
Enfin, ces commerçants victimes de cet incendie, exigent la venue du président de la République ou de son Premier ministre, comme cela a été le cas lors des intempéries ayant décimé une bonne partie du cheptel.
Nous sommes tous des Sénégalais, et devons tous mériter la même attention à l’égard du pouvoir central. Il n’y a pas deux peuples ! C’est un principe de justice d’égalité et d’équité. C’est juste un rappel ! Voilà pourquoi nous soutenons nos frères et sœurs commerçants de Ziguinchor encore sous le choc.
Abdou SANE
Ancien député
abdousanegnanthio@gmail.com
Dakar, Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here