PARTAGER

En 5 ans, les statistiques sur l’agriculture sénégalaise montrent que la production a plus que doublé. Selon le ministre de l’Agricul­ture et de l’équipement rural, Pape Abdou­laye Seck, c’est le signe que l’agriculture sénégalaise est dans une excellente dynamique et qu’elle se bonifie au quotidien.

L’agriculture sénégalaise est en bonne santé et elle se bonifie au quotidien. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Pape Abdoulaye Seck, jeudi au cours de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle salle d’archivage et de documentation de son ministère. Il soutient que «le Sénégal est dans une excellente dynamique parce que les statistiques montrent qu’en 5 ans, la production agricole a plus que doublé». Le ministre qui recevait son homologue italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale souligne qu’en plus de doubler, la production «se diversifie et s’améliore du point de vue de la qualité des produits». Selon le Dr Seck, nulle doute qu’en continuant à accélérer les choses, l’agriculture sénégalaise va tendre vers l’excellence. A ce niveau, deux objectifs sont dans la ligne de mire des autorités. Le premier étant de tout mettre en œuvre pour reconquérir les marchés intérieurs fortement affectés par des importations concernant certains produits stratégiques. «Il faut tirer profit de la mondialisation des marchés agricoles. Nous sommes dans un monde ouvert et il nous faut exploiter nos avantages comparatifs pour occuper des marchés porteurs», souligne Dr Seck.
Pour le ministre italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Angelino Alfano, son pays compte lutter contre l’immigration clandestine en donnant aux jeunes des pays de départ des raisons de rester dans leur terroir. Dans ce cadre, M. Alfano indique que son pays est tout disposé à partager avec le Sénégal ses connaissances et son expérience technique afin de booster les rendements agricoles et permettre aux jeunes et aux femmes de cultiver leurs rêves dans leur propre pays. «Il faut faire en sorte que quand les jeunes éprouvent le besoin de quitter leur pays, que cela ne soit pas par nécessité», insiste le ministre italien dont le pays fait face à un afflux massif de migrants subsahariens.
Les deux ministres ont procédé également à l’inauguration de la salle d’archivage et de documentation du ministère. Financée par le gouvernement italien, elle va permettre de centraliser toutes les données relatives à l’agriculture, mais également d’assurer une traçabilité sur les différents documents et statistiques émis par les services officiels. Selon Pape Abdoulaye Seck, cette salle est un axe majeur parce que permettant une vue globale et synthétique des activités agricoles du Séné­gal. «Cette salle doit aussi permettre d’avoir un outil de planification stratégique et d’aide à la décision.» Il invite ainsi étudiants, chercheurs et journalistes à l’utiliser pour mieux dialoguer sur les trajectoires d’évolution de l’agriculture sénégalaise.
mamewoury@lequotidien.sn

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here