PARTAGER

Le Directeur général du Port autonome de Dakar joue sa partition pour un Sénégal émergent. Dans ce sens, il a lancé un mouvement dénommé Génération Sénégal émergent (Gse) qui a organisé hier une cérémonie de remise de financement et d’attestations de formation aux femmes de la commune de Dieuppeul-Derklé. Aboubacar Sédikh Bèye entend ainsi accompagner la décision du chef de l’Etat de faire de 2018 une «année sociale». «Le mouvement coordonné par le Directeur général du Port de Dakar a développé tout un projet pour permettre aux femmes de bénéficier d’une formation, d’un financement et d’un accompagnement afin de les rendre autonomes», a expliqué la responsable du Club des femmes de la Gse, Ndèye Ndiaye. Cette dernière soutient que son organisation regroupe beaucoup de femmes de la commune motivées par «la même envie de développer leur localité et d’appuyer les actions quotidiennes du Président Macky Sall». Elle dit : «Le club des femmes se veut un cadre de mobilisation, de partage et de développement intégral de la femme sénégalaise dans la perspective d’une appropriation valorisante du Plan Sénégal émergent (Pse) lancé par le président de la République dont les réalisations sont palpables et qui mérite une réélection le 24 février 2019.» Mme Ndiaye souligne, en outre, que les femmes vont bénéficier d’une première tranche de financement qui servira à les préparer à trouver les mécanismes pour gérer des moyens financiers plus importants dans les phases à venir.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here