PARTAGER

La clameur d’une frange de la population demandant la suppression de la hausse des tarifs de l’électricité n’est pas tombée aux oreilles d’un sourd.La présidence de la République étudie cette possibilité.

Des échanges ont été entamés avec la société Fieldstone. Spécialisée du conseil financier, elle travaille avec la Commission économique des Nations unies.

L’objectif est d’apporter une stratégie de financement des actifs de la Sénélec afin de faire baisser les tarifs de l’électricité. Le gouvernement espère concrétiser ce projet durant le premier trimestre de 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here