PARTAGER

La perte de son responsable départemental, qui assure être parti avec un nombre très significatif de militants, n’aurait pas affaibli le Ps à Vélingara. Nombre de Socialistes de la section départementale assurent que le parti dirigé par Tanor Dieng est toujours suffisamment représenté dans cette zone du pays, et qu’il a même des enfants du terroir bien représentés dans l’appareil d’Etat.

Le week-end dernier toutes les sections du Parti socialiste (Ps) du département de Vélingara, Sud du Sénégal, s’étaient réunies au centre touristique pour annoncer leur démission de cette formation politique, du moins celle sous la férule de Ousmane Tanor Dieng. Des démissions constatées par Ous­mane Baldé, Secrétaire général de la section communale de Vélingara, mais qui nie que ça soit le cas de tout le monde dans toutes les sections. Il a démenti : «C’est faux de dire que l’ensemble des sections ont démissionné. Dans chacune des sections il y a des camarades assez responsables qui sont restés fidèles au Ps, à Ousmane Tanor Dieng et à la coalition Benno bokk yaakaar (Bbby)». Et puis d’ajouter : «Dans les prochaines semaines, nous allons organiser un grand rassemblement pour prouver à l’opinion publique que le Ps est vivant et survivra à ces démissions.»
Pour les accusations de négligence de la coordination par le Secrétaire général national, Ousmane Tanor Dieng, M. Baldé a informé : «C’est dans le quota alloué au Ps que Tanor a choisi Mme Fatimata Niane Bâ pour être membre du Hcct. Et je suis choisi comme collaborateur extérieur du Hcct par Tanor. Nous sommes tous les 2 de la tendance de El Hadji Ibrahima Barry. Ce n’est pas peu, si nous considérons qu’il y a 46 coordinations à servir.» D’ailleurs, comme M. Barry, Mme Bâ du Hcct a déclaré sa fidélité au Ps.
Il faudrait rappeler que El Hadji Ibrahima Barry, président du Conseil départemental et président de l’Union des coordinations départementales du Ps, a annoncé samedi dernier, sa démission de cette formation politique et affirmé qu’il serait suivi par 13 des 14 sections du département.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here