PARTAGER

Les différentes composantes de Benno bokk yaakaar continuent de jubiler après la réélection de leur candidat sur la base des résultats provisoires qui lui donnent 58,27% des suffrages. Et c’est le Parti socialiste qui s’y met à son tour. «Cette consécration que nous saluons traduit avec éloquence la confiance que le Président Macky Sall a su inspirer au Peuple sénégalais, grâce à la qualité de son bilan et aux perspectives crédibles qu’il a su offrir et présenter avec brio tout au long de la campagne électorale, des réalisations tangibles dans tous les secteurs de la vie économique et sociale et qui profitent pleinement à tous les Sénégalais», lit-on dans un communiqué. Par cette victoire «éclatante», Ousmane Tanor Dieng et ses camarades estiment que «nos compatriotes viennent ainsi de témoigner leur reconnaissance à celui qui a su se mettre pendant sept ans, avec disponibilité, engagement et efficacité, à leur service». Les Socialistes «magnifient» en outre la «solidité» de nos institutions, le «professionnalisme» de tous les acteurs de notre Administration électorale. Le tout, souligne-t-on, sous le contrôle d’observateurs nationaux et internationaux «convaincus de la sincérité et de la transparence du scrutin». C’est aussi, soulignent-ils, la preuve de «la maturité et du sens des responsabilités» des Sénégalais qui ont rempli «librement, avec calme, sérénité et détermination, leur devoir citoyen».
Le Ps, qui «félicite chaleureusement» le Président Sall pour sa «brillante réélection», y associe tous ses partenaires de la Grande coalition présidentielle, partis politiques, mouvements de soutien comme personnalités indépendantes. Mais avec une «mention particulière» à ses militants et responsables qui «se sont mobilisés pour contribuer, avec loyauté et engagement entier, à cette belle victoire collective, sous le leadership respecté du secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng». Ce dernier, indique-t-on, a «su indiquer à notre parti la direction conforme à la fois à ses intérêts et à ceux de notre pays». Pour le Ps, il importe maintenant de «tourner la page de l’élection, d’entendre et de prendre en compte la voix des Sénégalais qui n’ont pas porté leur suffrage sur notre candidat pour continuer ensemble, majorité comme opposition, à bâtir notre pays pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here