PARTAGER

Le chef de l’Etat revient à temps pour remettre de l’ordre dans sa maison, qui n’est pas loin de prendre feu. Déjà, la situation est invivable à l’Apr, du fait des langues de vipère qui y répandent leur fiel, sans se préoccuper de la situation du citoyen lambda. Après les coupures d’eau occasionnées par la grève des travailleurs de la Sde, les usagers subissent de plein fouet les conséquences de la mauvaise gestion de la Senelec. Et aucun politicien ne relève cela, occupés tous à ne penser qu’à leur poche. Et la presse est prise dans son deuil, avec le décès de «Camou», Dirpub de Walf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here