PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais de Dagana relève une «falsification de documents administratifs aux fins d’inscrire frauduleusement des jeunes démunis sur le fichier électoral de la commune». Précisément, indique un communiqué, il s’agit de «faux certificats de résidence de Dagana qui sont produits à l’échelle nationale à l’effet d’opérer à cette sale besogne». Les hommes de Oumar Sarr soulignent qu’au moment où un jeune du Grand parti a été arrêté pour «faux certificats de résidence», des «cas de fraude» à Dakar Plateau et aux Parcelles Assainies Dakar ont été pourtant relevés entre le 11 et 12 mars. Ce, alors que le dossier de Dagana «reste lettre morte jusqu’à présent». Ils en déduisent une «complicité des autorités judiciaires et de l’administration de la Cena dans cette vaste opération de transfert illégal d’électeurs vers Dagana dans le seul but de servir de bétail électoral». Abdoulaye Ba Nguër, membre de la Fédération départementale du Pds, promet que «toutes ces manœuvres illégales resteront vaines» et indexe «ce jeu malsain» du pouvoir de Macky Sall, «incapable de gagner dans cette ville bleue». Mais surtout avec la «complicité flagrante» du ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo. Les Libéraux de Dagana, qui ont joint des fac-similés de certificats de résidence délivrés par des maires, invitent donc la justice sénégalaise à «poursuivre ces fraudeurs» et à «démanteler ce vaste réseau de falsification de documents administratifs» qu’ils disent avoir identifié.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here