PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) a lancé hier la campagne de collecte de parrains pour la candidature de Karim Wade. Ce dernier, dont la recevabilité de la candidature reste hypothétique, place la barre à 200 mille signatures. De plus, indique le chargé des Elections du parti libéral, une plateforme en ligne dénommée Karim 2019 sera mise en place avec comme objectif de recueillir des soutiens. «A partir d’aujourd’hui, le Pds, les mouvements et partis alliés vont démarrer la campagne de collecte. Elle va durer d’aujourd’hui jusqu’au 4 novembre 2018 pour recueillir 1 à 3 millions de soutiens à travers la plateforme Karim 2019, une structure de soutien dédiée à Karim», a déclaré Dr Cheikh Dieng.

Galvanisé par des centaines de militants, Oumar Sarr a déclaré que le Pds a un plan pour imposer la candidature de Karim Wade. «Nous allons utiliser tou
tes les armes à notre disposition pour que l’élection se tienne avec les candidatures de Karim Wade, de Khalifa Ababacar Sall et autres. Macky Sall ne veut pas que notre candidat-là puisse être éligible alors que toutes les lois du Sénégal le permettent. Ce n’est pas Macky Sall qui choisira un candidat pour nous. Nous nous battrons jusqu’au bout pour que notre candidat puisse être éligible», martèle Oumar Sarr précisant que le Pds ne va pas boycotter la Présidentielle. Mais durcit le député Toussaint Manga : «Si Macky Sall invalide la candidature de Karim Wade, il n’y aura pas d’élection au Sénégal. J’appelle dans ce cas les jeunes à aller saccager les bureaux de vote.»

Pour sa part, Mamadou Diop Decroix estime que «l’opposition manque d’organisation. Macky Sall est minoritaire dans ce pays. Il suffit que l’opposition s’organise pour le battre».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here