PARTAGER

Les Sénégalais tendront aujourd’hui les oreilles sur deux places. Place Soweto où l’Assemblée renouvelle son bureau. Place Washington où le Front Dog bumi gacce est très attendu par les Forces de l’ordre. En effet, Babacar Diop et Cie ont annoncé hier que le préfet de Dakar leur a notifié par arrêté la mesure d’interdiction de leur rassemblement prévu ce vendredi à partir de 15h devant le ministère de l’Intérieur. «Les motifs avancés par l’autorité préfectorale pour justifier une telle mesure sont : violation de l’arrêté Maître Ousmane Ngom, menaces de troubles à l’ordre public, tentative de discrédit d’une institution publique et entrave à la libre circulation des personnes et des biens», listent-ils dans un communiqué. Ces jeunes de l’opposition considèrent que cette mesure d’interdiction «n’a aucun fondement légal, car attentatoire à la liberté de manifestation, un droit consacré par la Constitution de notre pays». Le Front Dog bumi gacce réitère, par conséquent, sa détermination à manifester comme il l’avait déjà dit lors de sa conférence de presse. «Nous n’entendons aucunement nous conformer à un arrêté qui bafoue nos droits constitutionnels. Le Front Dog bumi gacce maintient son rassemblement prévu ce vendredi à la Place Washington. Il appelle toutes les forces vives de la Nation à y prendre part massivement pour célébrer la dignité et la démocratie, et en même temps freiner les dérives dictatoriales du régime de Macky Sall. En définitive, le Front tiendra le Président Macky Sall pour responsable de tout débordement qui surviendrait à l’occasion de cette manifestation pacifique.»
Le 4 septembre dernier, les leaders de l’opposition n’avaient pu voir le siège de Aly Ngouille Ndiaye puisqu’ils avaient été arrêtés à hauteur de Sandaga.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here