PARTAGER
Le Président Macky Sall est la première personnalité africaine, à interpeller les partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Estimant que le pays est prêt à faire face à l’épidémie de coronavirus, le chef de l’Etat n’a pas manqué hier au palais de la République d’inviter ses compatriotes à la sérénité, au calme mais aussi à la vigilance, après la confirmation de l’existence d’un cas de coronavirus au Sénégal. Un appel qui fait suite à la confirmation du premier cas de coronavirus (Cov-19). Ainsi, Macky Sall affirmera : «Les services de santé sont en train de prendre en charge le patient en question suivant la procédure recommandée par l’Organi­sation mondiale de la santé. J’appelle au calme et à la sérénité. J’invite la presse à nous accompagner dans cette phase critique.»
Le dirigeant sénégalais a réaffirmé la confiance que les autorités de l’Etat font «aux services de santé et aux personnels de santé, qui ont prouvé par le passé et continuent à prouver leur savoir-faire. Ils sont restés mobilisés dans la prévention, la riposte et le suivi de l’épidémie». Annonçant que le gouvernement «va déployer les moyens nécessaires à la prévention de la maladie», le président de la Répu­blique a plaidé auprès du Comité national chargé de la prévention du coronavirus pour une coordination optimale. Avant d’indiquer : «Si on doit mettre en quarantaine, on le fera. Si on doit interdire des manifestations, on va les interdire.»

Réduction des missions au «strict minimum»
Par ailleurs, les missions de l’Etat envoyées dans les pays où sévit le coronavirus vont être réduites au strict minimum. C’est la décision annoncée hier par le chef de l’Etat. S’exprimant à ce propos lors du conseil présidentiel d’urgence consacré à cette question au cours duquel a été validé un Plan national de riposte contre le Covid-19, dont le coût est estimé à plus de 1,5 milliard de francs Cfa, le Président Macky Sall dira, en effet : «J’ai décidé de réduire au strict minimum les missions à l’étranger en ce qui concerne l’Etat, surtout en direction des pays affectés par le coronavirus.» Trouvant à travers cette mesure de réduire les risques sur le transport, le premier des Sénégalais fait remarquer, au passage, que les missions diplomatiques sénégalaises ont toutes les compétences pour représenter le gouvernement à des rencontres auxquelles le pays doit prendre part.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here