PARTAGER

Après le report des deux prochaines journées des éliminatoires de la Can 2021 initialement prévues fin mars, le Chan 2020 est aussi passé à la trappe, en raison de la pandémie du coronavirus. La compétition devait avoir lieu au Cameroun du 4 au 25 avril 2020.
Interrogé sur la tenue du tournoi en cette année 2020 en dépit du Covid 19, Seidou Mbombo s’est montré optimiste. «Tous les scénarios sont imaginables. Aujourd’hui, difficile à dire, je pense qu’en septembre on aura une meilleure lisibilité. Bientôt mai et toujours pas de déconfinement. La sortie de la crise se fera progressivement et par pays», a confié lundi sur Canal+ Afrique, le président de la Fecafoot (Fédération camerounaise de football).
Pour lui, son pays est cependant prêt pour le tournoi. «Pour le Chan 2020, le ministre des Sports, président du Cocan, l’avait déjà martelé : nous sommes prêts à abriter cette compétition que ce soit sur l’organisation, les conditions, la préparation des équipes et malheureusement cette pandémie est arrivée.»
En revanche, il reste encore quelques réglages pour la Can : «On attend la fin des chantiers du stade Olembe et tout sera prêt pour janvier si la compétition s’y tient toujours. On n’a pas d’inquiétude du côté des travaux car ils avancent bien. Notre seule inquiétude c’est ce Covid-19.»
Mais il faut dire que ça ne sent pas bon pour le Cameroun qui pourrait se retrouver dans une situation catastrophique en perdant l’organisation de deux compétitions : la Can et le Chan. Ce qui serait une grosse désillusion surtout sur le plan financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here