PARTAGER

La question des handicapés reste un problème de plus en plus lancinant au vu des multiples plaintes ; cette tendance à diaboliser le sort du handicapé lors de la planification des programmes présidentiels ne participe pas à l’apaisement du climat social. Des actes sont par ailleurs posés chaque jour pour nous décourager dans notre quête de bonheur social, mais on parvient malgré tout à résister à cette forme de haine sans scrupule, nous disons non à la discrimination et nous voudrions mener ce combat avec les services de l’Etat, en vue de cultiver la paix dans les esprits.
Au regard des différents programmes, seul le candidat Idrissa Seck a pris l’engagement et la ferme volonté d’intégrer au moins 5 des handicapés dans la fonction publique lors de son quinquennat, de s’engager à appuyer toutes initiatives de la Fédération sénégalaise des personnes handicapées en vue de parvenir à leur pleine et effective participation à la vie politique et citoyenne, en essayant de promouvoir l’égalité juste, d’où l’assertion «le sujet du handicap doit donc être porté de manière transversale dans l’ensemble des politiques publiques».
Partant de ce fait, nous pouvons clairement déduire que le candidat Idrissa Seck s’engage à garantir l’égalité des chances des personnes handicapées ainsi que la protection de leurs droits contre toutes formes de discrimination. Par personnes handicapées, on entend toutes les personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles, dont l’interaction avec diverses barrières peut porter atteinte à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité.
Il rejoint ainsi l’article 26 de la loi d’orientation sociale, qui stipule en ces termes : «La situation de handicap ne peut en aucun cas constituer un motif de discrimination pour l’accès à l’emploi dans les secteurs public et privé lorsque sont réunies les conditions de formation et de qualification requises.»
Sur ce ; toutes dispositions ou actes qui ont pour conséquence l’exclusion ou peuvent causer la réduction des chances doivent être rejetés.
De par ma voix, la Fédération de personnes vivant avec un handicap adresse ses remerciements à «la coalition Idy 2019», pour avoir l’insigne honneur de penser aux personnes handicapées de façon générale, dans l’élaboration de son programme alternatif.
Nous nous retrouvons parfaitement dans le programme de «la coalition Idy 2019» parce que la Haute autorité chargée de la promotion et de la protection des droits des personnes handicapées doit jouer pleinement son rôle afin d’appuyer les efforts de l’Etat dans l’élaboration des pouvoirs nationaux et les stratégies sectorielles dans tous les domaines touchant au handicap.
L’engagement de tout un chacun d’entre nous doit être une valeur à encourager si l’on veut s’inscrire sur la voie du développement personnel tout en rendant service à son pays de façon efficace.
Notre capacité de parole constitue une forme profonde d’expression de soi. Par la parole, nous sommes capables d’exprimer nos pensées, nos rêves et notre personnalité.
Nous disons non à la discrimination et nous voudrions mener ce combat avec les services de l’Etat, en vue de cultiver la paix dans les esprits.

Mouhamadou Bachirou DIENG
Président des Handicapés vocaux du Sénégal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here