PARTAGER

L’aide alimentaire d’urgence de l’Etat ne pourra pas être donné à toutes les populations. «Le chef de l’Etat a pris la décision d’augmenter. Au lieu d’1 million de ménages, ça sera un million plus 100 mille. Donc il y aura 100 mille ménages de plus pour essayer de combler le gap. Ensuite les maires vont compléter. Je donne l’exemple de Ziguinchor où le maire a distribué 100 tonnes de riz. Maintenant à l’état actuel du fonds, tout le monde ne sera pas servi. C’est pourquoi j’ai parlé tantôt de faux espoirs. Il ne faut pas donner aux populations de faux espoirs, tout le monde ne pourra pas être servi. Ça aussi c’est une réalité», prévient le Général de division François Ndiaye.
Il faut savoir que l’impatience commence à gagner certains chefs de famille. A Kolda, une armée de ménagères a fait irruption mercredi dans les locaux de la préfecture pour réclamer leurs vivres, après plus de trois mois de pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here