PARTAGER
Moctar Sourang, coordonnateur Frn.

Le journal L’As avait rapporté, dans édition du 24 septembre, que le Président Sall a déclaré, face à ses militants, lors de son séjour à New York, qu’il ne sait pas quand se tiendront les Locales et les Législatives prochaines, soulignant que c’est le Dialogue national qui va en décider. Une sortie qui inquiète le Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) qui participe au dialogue politique présidé par le Général Mamadou Niang. «Le Frn considère que si un consensus a été trouvé sur le report des élections locales, il n’en est pas de même, à ce jour, pour les Législatives. Les élections législatives sont prévues en 2022 et l’opposition demande le respect du calendrier électoral», lit-on dans un communiqué signé par Moctar Sourang. Le coordonnateur de cette plateforme de l’opposition et ses camarades condamnent «ce type de déclaration qui alimente et entretient les suspicions quant à la sincérité du pouvoir en place dans la mise en œuvre du dialogue politique». Cette déclaration va-t-elle refroidir la confiance qui prévaut entre les différents pôles depuis le démarrage des travaux du dialogue politique ?
Le Frn prévient en tout cas le régime de Macky Sall : «Nous mettons le pouvoir en garde contre toute tentative d’imposer une décision unilatérale sur la tenue des Législatives à date échue.» Il «regrette» d’ailleurs que «des questions essentielles transmises par la commission cellulaire pour traitement ne soient toujours pas diligentées, ce qui empêche la mise en œuvre des importants consensus retenus dans le cadre du dialogue politique, notamment à propos de l’audit du fichier et du processus électoral».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here