PARTAGER

Pendant plus de 6 ans, les dirigeants du Sénégal ont presque systématiquement écarté le privé national des investissements dans ce pays. Même les marchés publics dans les Btp, à l’occasion de la construction du Pôle de Diamniadio, ont été gracieusement offerts aux entreprises étrangères. Or, voilà qu’à l’approche de la Présidentielle, ou est-ce parce qu’il présidait une rencontre de chefs d’entreprise, le Premier ministre concède que les privés nationaux qui le voudraient pourraient investir dans les futures autoroutes. Sans dire comment et par quelles procédures cela pourrait se faire. On ne commente pas, pour éviter l’outrage…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here