PARTAGER

Serigne Bassirou Guèye soutient qu’il est reproché à Guy Marius Sagna «le chef de diffusion de fausses nouvelles». Et puis, après une sortie presque pédagogique de Me Khoureichi Ba, il reconnaît que c’est plutôt pour «fausse alerte au terrorisme». L’erreur est humaine, mais là, même s’il n’a pas persévéré dans cette erreur, elle est si grave qu’elle devient diabolique. Procureur ne devrait pas rimer avec proc-erreur. Surtout venant du «maître des poursuites».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here