PARTAGER

Bamba Fall est libre. C’est le fait du Parquet général qui a renoncé à son pourvoi en cassation. Il s’était opposé à la décision de la Chambre d’accusation de libérer le maire de la Médina et ses coinculpés, mis sous contrôle judiciaire. Aussitôt après l’annonce, les soutiens du Socialiste se sont rendus à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Jusque tard dans la soirée, les avocats de la défense s’affairaient autour des derniers réglages avec les services pénitentiaires. Parents et amis ont poireauté aux alentours de la prison pour voir Bamba Fall et les autres détenus qui l’avaient «accompagné». Mais vraisemblablement, les autorités craindraient des débordements.
Il faut dire que le malaise de Bamba Fall qui lui avait valu une évacuation aux urgences de l’hôpital Principal augurait pourtant sa libération provisoire. La défense et sa famille avaient parlé de «coma diabétique», avertissant les autorités politiques et judiciaires. «Bamba Fall est un otage puisque même son avocat ne peut plus le voir», avait déclaré Me El hadj Diouf qui était lui rendre visite.
Bamba Fall et Cie sont poursuivis pour destruction de biens appartenant à autrui, tentative d’assassinat, association de malfaiteurs suite au saccage de la Maison du Parti socialiste le 5 mars 2016. La direction du Ps avait porté plainte contre X et la Division des investigations criminelles (Dic) avait entendu plusieurs Socialistes proches du maire de Dakar, Khalifa Sall.
msakiné@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here