PARTAGER

Le Mouvement de soutien Macky Sall 2019-2024 Bilan+ félicite chaleureusement le ministre de la Justice et garde des Sceaux du gouvernement du Sénégal, monsieur Ismaïla Madior Fall, pour sa brillante performance ce samedi 7 avril 2018, lors de son passage au «Grand jury» de la Rfm. L’entretien a ouvert les portes pour avancer dans le débat.
Le ministre de la Justice a illustré ce qui est attendu du gouvernement : «une capacité à faire», arrimée à «une capacité à expliquer et à convaincre». M. Fall, à travers une argumentation rigoureuse et une connaissance approfondie de l’histoire constitutionnelle de notre pays, a réussi à faire comprendre. Le Président Macky Sall répond à une demande de l’opposition, mais également de la communauté des citoyens qui réclament une rationalisation des candidatures et la fin de l’organisation chaotique des élections. Quel Sénégalais raisonnable peut être contre cette exigence ?
De plus, l’échange entre le ministre et le journaliste Mamadou Ibra Kane a été un plaisir d’écoute, car marqué par le raisonnement, la maîtrise d’un dossier et des réponses aux critiques sans sombrer dans les incivilités verbales. Chapeau bas, monsieur le ministre ! C’est la démocratie qui gagne lorsque les acteurs politiques s’obligent à l’exercice d’explication didactique et documentée qui permet aux citoyens de comprendre pour mieux juger.
Il ressort également des propos du ministre que même si le principe du parrainage demeure, il existe encore un espace de négociation qui permettrait de déboucher sur les compromis nécessaires pour une élection de février 2019 sécurisée, démocratique et transparente. Notre démocratie n’est pas dans l’impasse tant que la sagesse républicaine des uns et des autres autorise le dialogue. Elle n’est pas dans l’impasse si la presse sénégalaise joue son rôle véritable : informer juste et avec rigueur plutôt que faire le lit du sensationnalisme, des fake news relayés dans les réseaux sociaux et des théories infondées de complots politiques. A une presse qui nourrit continuellement le soupçon politique, à une presse inféodée aux acteurs politiques, à une presse qui fait de l’opinion de ses chroniqueurs, de ses propriétaires ou présentateurs l’ordre de la vérité, il nous faut opposer une presse indépendante au service de la démocratie. En effet, pour le progrès de notre démocratie, la presse peut autant être la solution que le problème.
Il faut reconnaître que dans la situation asymétrique actuelle, la délibération sera difficile, car la stratégie classique de l’opposition minoritaire sera de maximiser ses demandes au risque de hausser la tension. Il est fortement attendu des représentants du Peuple, des députés, qui auront à étudier le projet de parrainage, d’être rassembleurs et d’œuvrer pour une position équilibrée. La paix politique et sociale est aujourd’hui entre les mains de l’Assemblée nationale.
Les jeunes du Mouvement Macky 2019-2024 Bilan+ demandent à leur candidat, Macky Sall, de s’inscrire dans la recherche d’un compromis qui apaise l’espace politique car, nous du Mouvement, nous avons besoin de cet espace pour occuper le terrain, intégrer d’autres jeunes, construire de la proximité et convaincre sur ce qui est l’avantage déterminant de Macky Sall sur les autres candidats : Macky Sall, dans tous les domaines, et dans un temps record, a fait mieux que tous les autres Présidents du Sénégal. Grâce à sa vision économique, grâce au pragmatisme du Premier ministre Mahammed Dionne, le Sénégal est aujourd’hui dans les conditions pour réussir son développement et l’ambition ultime du Pse : l’inclusion sociale.
Pour le mouvement Macky Sall 2019-2024 Bilan+

Son président
Amadou Lindor FALL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here