PARTAGER

Un nouveau coup dur pour le club de Omar Daf. Le Chinois Li Wing Sang, propriétaire du club depuis 2015, a été déclaré en faillite personnelle par la Haute-Cour de justice de Hong-Kong le 2 avril dernier. Selon une information dévoilée par notre confrère France Bleu Belfort, sur la base d’un document consultable en ligne, c’est pour cela que le dirigeant aurait démissionné de la présidence du groupe Tech Pro Technology le même jour. Contacté par l’Afp, le Fc Sochaux n’a pas souhaité réagir.
Ce énième rebondissement obscurcit encore plus la situation du club sochalien, qui avait échappé de peu à la rétrogradation administrative l’an dernier en raison de problèmes financiers. Présent le week-end dernier au stade Auguste-Bonal à l’occasion du 90e anniversaire des Lionceaux, il aurait confié à des élus locaux son souhait de vendre le club. Mais aucune communication officielle n’a confirmé cette hypothèse.
Fin mars déjà, on apprenait un premier litige entre le président Li et un groupe d’affaires chinois, Nenking, pour une dette non réglée de 3 millions de dollars. Illisible, insondable, la situation financière du toujours président du Fc Sochaux n’arrange rien au malaise qui perdure autour de l’avenir du club. Mais son départ semble proche, comme le laisseraient comprendre les propos du président Li, le 12 avril, devant des élus locaux, qui déclarait, pour la première fois, être prêt à vendre le club pour une somme évaluée entre «5 et 10 millions d’euros».
Sochaux, qui a quitté la L1 en 2014, végète en L2 depuis et peine de plus en plus à se maintenir sportivement. Le club est par ailleurs attendu le 15 mai prochain, pour une audition devant les membres de la Dncg.
Battu vendredi par Auxerre (1-0), Sochaux est de nouveau barragiste avec 33pts au compteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here