PARTAGER

La libération de Bamba Fall et Cie n’est pas passée inaperçue lors de la réunion du Secrétariat exécutif national du Parti socialiste, hier. Sans nommer le maire de la Médina, le porte-parole du parti a fait allusion à l’affaire du saccage de la Maison du parti. «Cette réunion a eu lieu quelques jours après la libération provisoire des voyous qui ont voulu attenté à notre vie. Sans verser dans des commentaires qui sont préjudiciables au respect que nous devons à la justice, de plus en plus, les Sénégalais ont une idée non seulement sur la gravité des faits, mais aussi sur les auteurs, leurs noms et visages. Je suis convaincu que, demain, il n’arrivera à aucun d’entre eux l’idée folle de chercher à rééditer de tels coups», dit-il. Abdoulaye Wilane d’ajouter : «Le fait de porter plainte a été une œuvre de salubrité politique, une œuvre de conscientisation des citoyens, mais aussi la nécessité d’extirper du champ politique la violence physique et la violence verbale.»
Les Socialistes ont, par ailleurs, réitéré leur ancrage dans Benno bokk yaakaar (Bby) pour une victoire aux élections législatives de juillet prochain. Ainsi, ils ont interpellé tous les partis de l’opposition et du pouvoir à sensibiliser les populations sur le retrait des cartes d’électeur afin d’éviter d’ici les élections, «la création de conditions d’un contentieux pré-électoral». Dans cette optique, le Ps annonce un programme qui débutera samedi «dans tout le pays pour une redynamisation» de ses activités. Le parti dirigé par Ousmane Tanor Dieng invite les autres partis politiques à cultiver le dialogue et la concertation.

bseck@lequotidien.sn