PARTAGER

Beaucoup de Sénégalais ne croient pas au Plan Sénégal émergent, et surtout les politiciens de l’opposition ne se gênent pas pour le critiquer ouvertement et montrer ses failles. On s’attendrait donc que ceux qui y croient le défendent avec conviction. Surtout quand il s’agit des personnes chargées de la mise en œuvre de son Plan d’actions prioritaires. C’est dire que l’on tombe des nues quand l’un des piliers essentiels de ce Pap n’est pas passé en revue, parce que le responsable a posé un lapin à son patron. Manque de conviction ou impréparation ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here