PARTAGER

Serigne Moustapaha Sy s’est rappelé sa dernière conférence à l’obélisque qui a été am­plement interprétée au point de faire l’objet d’une émission sur la Télévision nationale Rts1.

(Envoyée spéciale à Tivaouane) – «J’ai suivi même sur la Rts, dans une émission animée par des «Oustaz», ces derniers dire que «Serigne Moustapha parle de choses déjà débattues». La vérité, c’est qu’ils ignorent tout de ce que j’étais en train de dire. Les personnes que j’ai éduquées dans le Dahira Moustarchidine, ont, elles, plus de connaissances que ces égarés qui rigolaient sur le plateau de la Rts. L’un d’eux a même poussé l’outrecuidance jusqu’à faire allusion à l’enfer. Mais je dis que ces gens-là, c’est la mort qui les empêche de brûler en enfer. Ils ne sont là que pour dire du mal des gens, pour les beaux yeux de certains individus, puisqu‘ils bénéficient de grâces, de «salaires d’hypocrisie». Faudrait-il, dès lors, avoir pitié d’une personne d’un âge respectable qui ne vit que de ça ? Moi Serigne Moustapha, fils de Serigne Cheikh, petit-fils de Serigne Babacar, de Maodo et Cheikh Ahmed Tidiane Cherif, dois-je pouvoir dire quelque chose pour ensuite voir des personnes aux écharpes sales venir me contredire ? Jamais ! La Rts, je ne la suis pas. Même Mour­chid Tv je ne la regarde pas. C’est par hasard, lors d’un voyage à Johannesburg, que j’ai zappé et suis tombé sur ces gens au brodé de bas de gamme. «Yabaté bakhoul». Je dis ici que mes talibés sont plus éduqués, plus ins­truits, ont plus de connaissances qu’eux. Ils ne font que toujours copier sur Mourchid pour préparer leur programme».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here