PARTAGER

Le réveil des Lions, c’est le nom du tout nouveau spectacle que Laye Ananas et sa compagnie Lions of Africa ont créé pour supporter les Lions du Sénégal qualifiés pour le mondial de football en Russie. Présenté hier à la Place du souvenir africain, ce spectacle promeut aussi bien la culture que le tourisme, en particulier la destination sénégalaise.

Le Sénégal participera en juin-juillet à la prochaine Coupe du monde de football prévue en Russie. Et donc, tout naturellement, le directeur de la société Lions of Africa, Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a créé une chorégraphie intitulée Le réveil des Lions, pour accompagner, encourager, galvaniser et supporter les Lions de la Téranga, qui iront défendre les couleurs nationales en Russie. «Nos joueurs ont besoin d’être encouragés davantage et d’être soutenus. En tant qu’artiste-chorégraphe, moi Laye Ananas et l’ensemble des artistes de la compagnie de danse Lions of Africa, dédions ce spectacle-fusion à nos braves et talentueux Gaïndés qui représentent tout un Peuple au rendez-vous mondial en Russie», a indiqué Abdoulaye Dieng lors de la conférence de presse qui a précédé la démonstration de sa troupe de danse à la Place du souvenir africain.
Le public a pu apprécier toute la richesse des diverses formes d’expressions artistiques et culturelles charriées par les pas de danse, les rythmes des percussions, les chants, les acrobaties, échassiers, les jeux de faux lions, la musique traditionnelle… Aux yeux de Laye Ananas et de son groupe de danse, il ne s’agit pas seulement de supporter l’Equipe nationale du Sénégal à travers ce spectacle. Il est aussi question de promouvoir la culture sénégalaise dans toute sa splendeur et ce partout dans le monde. La compagnie Lions of Africa se rendra dès le 15 mars en Inde (à Mumbay et à Bangalore) puis en Europe où elle sillonnera quelques pays : Hollande, Norvège, Espagne, Portugal, Belgique, Suède, Danemark, entre autres.
Abdoulaye Dieng alias Laye Ananas espère montrer avec Le réveil des lions, une autre facette de la culture sénégalaise, et en passant pousser les Lions à donner le meilleur d’eux-mêmes. «Chacun a sa culture. Nous avons la nôtre. Je me suis dit : pourquoi ne pas représenter le Sénégal côté culture. Sachant que sport et culture vont ensemble. Nous espérons que les Lions de 2018 iront plus loin que ceux de 2002. Ils ont le talent, la combativité et la ferme volonté d’écrire de nouvelles pages de l’histoire du Sénégal et de l’Afrique», a-t-il affirmé, laissant le directeur artistique du Grand Théâtre, Ousmane Noël Cissé, commenter les mouvements corporels et le gestuel de la compagnie Lions of Africa qui a mis 2 ans à mûrir son travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here