PARTAGER

Le Rassemblement pour la justice, la démocratie et le développement (Rpjd) sera sur les starting-blocks des Législatives. Son secrétaire général a annoncé sa candidature samedi, lors d’un meeting organisé par Ndèye Fatou Seck à l’Unité 17 des Parcelles Assainies. «Nous sommes en train de travailler avec d’autres responsables au niveau national et nous sommes déterminés à participer à la prochaine Législature», a dit Coumba Ndoffène Ndiaye. Ce parti de l’opposition demande l’augmentation des commissions  de révision des listes électorales «pour satisfaire les six millions d’électeurs sénégalais constitués en majorité de jeunes diplômés chômeurs qui veulent un changement de régime politique pour aspirer à des lendemains meil­leurs». Il alerte sur la «lourde responsabilité» relative à la non attribution de ces cartes «dans les délais prévus pour le bon déroulement du scrutin». Et le Rpjd exprime son désaccord sur la date du 30 juillet qui «verra s’installer l’hivernage». Ce qui pourrait empêcher, ajoute-t-il, certains citoyens d’aller voter et, par conséquent, «im­pac­terait négativement le taux de participation».
Mais Coumba Ndoffène Ndiaye et Cie voient plus loin et ambitionnent de participer aussi à la prochaine Présidentielle. «Nous allons battre campagne pour faire adhérer les populations à notre projet de société. Et lorsque nous serons au pouvoir, nous allons tout faire pour développer le pays. Nous avons des solutions sur le plan de l’emploi, de l’éducation, pour la lutte contre la pauvreté et le recul de l’insécurité, entre autres», ajoute-t-il. Le Rpjd a condamné la manière dont le régime actuel se comporte avec ses adversaires politiques, citant les dossiers de Bamba Fall et Barthélemy Dias. Il s’émeut également de l’«incapacité» du gouvernement à régler la question de l’appareil de radiothérapie qui nécessite près de 2 milliards de francs Cfa. «Ce n’est pas normal et cela montre que nous sommes en face d’un régime qui fait des politiques populistes à la place des priorités et des urgences sociales», fulmine M. Ndiaye.
latifmansaray@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here