PARTAGER

Il y a certes des inconvénients dans la monnaie unique africaine Eco, mais les avantages sont plus importants, selon le ministre de l’Economie, du plan et de coopération. «Cela renforce l’intégration économique, mais rend également nos acteurs économiques beaucoup plus compétitifs. Avoir une monnaie unique pour les 15 pays de la Cedeao permet à nos entreprises au sein de la zone de se frotter à la concurrence, aux pays de la Cedeao avant même d’attaquer le marché extérieur», a fait s’avoir Amadou Hott. Il était l’invité du Conseil économique, social et environnemental hier. «Le Sénégal soutient cette monnaie unique africaine, mais ce que nous avons dit avec nos autres partenaires c’est de créer d’abord une monnaie unique avec certains pays qui ont respecté les critères de convergence. La majorité des pays de l’Uemoa ont respecté les critères essentiels de convergence et d’attirer d’autres pays qui ont également respecté ces critères de convergence. Et au fur et à mesure que les pays satisfassent ces critères de convergence, ils seront acceptés dans la monnaie unique», a développé M. Hott. L’économiste d’indiquer que cette monnaie Eco ne va pas accueillir tous les pays en 2020, mais que ce sera certainement graduel. «C’est cela la position du Sénégal, mais également de l’Uemoa», dixit-il.

1 COMMENTAIRE

  1. Le Sénégal utilise le français CFA début 1984 ça fait 46 ans maintenant il est temps que nous les africains se révent et utilisent notre propre monnaie nous sommes responsables de nous même c’est ça qui est notre intérêt d’avoir utilisé notre monnaie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here