PARTAGER

Le Sénégalais aime la famille, surtout ses membres les plus faibles. La preuve, la psychose qui a saisi le pays depuis un certain moment, par rapport à des rapts présumés d’enfants, dont tout le monde se demande à quoi on les destine. Comme un feu de paille, l’inquiétude a gagné presque toutes les couches de la population. Mais le plus étrange est que, ceux qui sont convaincus que l’on enlève de tout-petits, pour on ne sait quel motif, ne se préoccupent pas du sort qui pourrait être réservé aux petits talibés, dont tout le monde sait que leur école et foyer, se trouve être la rue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here