PARTAGER

Que faudrait-il déplorer de plus du bilan de Abdou Diouf, le désastre économique ou la catastrophe écologique ? Sur ce dernier point, la disparition des Niayes à Dakar, la réduction de la forêt de Mbao en un petit bosquet, le gonflement de la décharge de Mbeubeus, tout ça, c’est lui. Aujourd’hui, on s’inquiète de la disparition annoncée du Technopôle. Mais cette mort, lui l’avait déjà actée en voulant faire de ce lieu un incubateur des projets scientifiques, sorte de Silicon Valley du pauvre. Et encouragé des entreprises à s’y installer. La non-attractivité du pays a freiné le mouvement. La boulimie foncière va réaliser son souhait… Et finir par étouffer Dakar sous les gravats et les immondices !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here