PARTAGER

Cette fois-ci, ce sont le travaux d’une société des Btp qui sont avancés comme justificatifs d’une panne qui va priver une bonne partie du Cap-Vert de l’eau. La Sde promet que l’inconvénient ne sera que passager, mais c’est à l’œuvre que l’on pourra juger, chat échaudé craignant l’eau froide.

Chaque fois, le consommateur sénégalais pense en avoir fini, et chaque fois, les deux sœurs en charge du secteur de l’eau lui font le coup. Une fois encore, une fois de trop serait-on tenté de dire, la conduite d’eau qui emmène l’eau du Lac de Guiers jusque chez ses consommateurs dans la région de Dakar a été endommagée. La Sénégalaise des eaux (Sde), qui annonce la nouvelle dans un communiqué publié hier, met en cause une entreprise de travaux publics, Agts, qui réalise des travaux pour le compte d’Ageroute et qui aurait endommagé le fameux tuyau.
L’opérateur du service de distribution de l’eau en zone urbaine, qui a récemment perdu le marché au profit d’un concurrent français, mais qui a été maintenu dans le cadre d’un moratoire signé avec les pouvoirs publics, a annoncé dans son communiqué des «perturbations allant de la baisse de pression au manque total d’eau» dans les départements de Rufisque, Pikine, Guédiawaye et Dakar. Il a néanmoins tenté de rassurer que les travaux de réparation devraient permettre de rétablir la situation en un maximum de 48 heures.
Il n’est toutefois pas certain que cette déclaration atteigne son objectif et que les citoyens attendent stoïquement un hypothétique retour à la normal de la distribution de l’eau. Il faudrait se rappeler que ce ne sera que la troisième fois en cinq ans que, du fait de ce tuyau de Keur Momar Sarr, les populations desservies par le Lac de Guiers auront connu les affres du manque d’eau. Et à chaque fois, les garanties données par la Sde et sa partenaire la Sones avaient fini par être battues en brèche par les faits. C’est dire donc que l’on attendra de voir comment les choses vont évoluer pour voir la valeur de la parole de la direction de la Sde.
Néanmoins, un élément important pourrait toutefois accélérer les travaux de réparation du tuyau, en dehors des déclarations de la compagnie de distribution de l’eau. Il s’agit de l’ouverture, le dimanche prochain, de la campagne électorale pour la Présidentielle. Il est évident que si la pénurie d’eau devait s’installer pour un bon moment comme lors des dernières coupures, les adversaires du Président Macky Sall verraient leur tâche grandement facilitée. Et le candidat Macky Sall, qui a passé une bonne partie de ce dernier mois à inaugurer plusieurs infrastructures, pourrait difficilement éviter de mettre cette débâcle de l’eau sur le passif de son bilan de premier mandat.
mgueye@lequotidien.sn

3 Commentaires

  1. ne vous laissez pas manipuler , on fait tout pour que la sde perde le marché , si elle perd le marché bonjour la soif car l’autre société francaise est pire je vous assure , nous vous laissez pas avoir peuple sénégalais

Comments are closed.