PARTAGER

Il faudra attendre le 9 avril pour connaitre le verdict du procès de Ibrahima Ly. Accusé d’association de malfaiteur en vue de commettre un acte terroriste, d’apologie du terrorisme, et d’actes de terrorisme. Ce Franco-sénégalais a demandé au juge de ne pas le «sacrifier». Son avocat, Me Ka a « demandé la relaxe pour tous les chefs d’inculpation». «Il a posé aucun acte de terrorisme, la vidéo est un montage. C’est une semaine après son arrivée qu’il a été arrêté, on devait lui donner un mois pour voir s’il allait passer à l’acte. Il est parti étudier et il a refusé de combattre. La Syrie est en guerre, si son objectif était de combattre il allait y rester» a déclaré la robe noire. Qui souligne que son client est «aujourd’hui une victime».

Souhaitant être entendu une dernière fois, Ibrahima Ly a dit : «J’ai expliqué mon déplacement. Mon but était d’apprendre l’arabe au milieu des arabes. J’aurai pu aller au Maroc, en Arabie Saoudite. Je me suis rendu tout seul à la police pour signaler ce qui s’est passé quand j’étais à la frontière turque. J’aurai pu rentrer directement mais je ne l’ai pas fait. Je suis emprisonné 2 semaines Ankara puis 2 semaines à Istanbul. On m’a demandé si je voulais voir le consul. Si je voulais faire du trouble à l’ordre public je n’allais pas le voir  mais je ne l’ai pas fait. C’est la violence qui a fait que je suis revenu. J’ai confiance en vous M le président. Je sais que vous n’allez pas me sacrifier parce que je me suis rendu dans ce pays pour étudier. Je suis au Sénégal et j’espère retrouver ma famille. Ces proches vont me suffire de conseillers pour ne pas remettre les pieds là ou je ne devrais pas».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here