PARTAGER

Depuis l’arrestation de Khalifa Sall, ses avocats n’ont pas jeûné pour le sortir de ce trou de 100 m2. Comme c’est un marathon judiciaire, ils multiplient les courses pour lui permettre de devenir une tête de liste active de sa coalition. En attendant, il est un leader enfermé à quelques mètres de sa mairie qu’il gère derrière les grilles. C’est une situation inédite pour un leader politique qui s’appuie sur une coalition d’avocats et politiciens pour retrouver la liberté. Ça fait 101 jours qu’il est retenu dans le bagne de Rebeuss.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here