PARTAGER

Mbaye Ndiaye est l’icône de la contestation du leadership de Amadou Ba aux Parcelles Assainies. Avec lui, d’autres responsables du parti présidentiel accusent le ministre des Affaires étrangères d’avoir mis le parti «dans une léthargie». Et cette rébellion pourrait aller plus loin.

C’est une rébellion qui annonce une guerre sans merci aux Parcelles Assainies. Des responsables du parti présidentiel, et pas des moindres, se sont réunis hier en Assemblée générale pour lancer une opération anti Amadou Ba. Mbaye Ndiaye lui-même est monté au créneau pour remettre en cause le leadership du ministre des Affaires étrangères dans cette commune. «L’Apr est née dans des conditions très difficiles. C’est à moi que le Président Macky Sall a confié la direction des Structures. L’Apr n’est pas structurée, mais en cas d’élection, on cherche des coordonnateurs. Mais dès que les élections sont terminées, il n’y en a plus», a-t-il dit. Pourtant, l’ancien ministre de l’Economie et des finances faisait office de patron non seulement de l’Apr, mais aussi de la coalition Benno bokk yaakaar. Tous ont dénoncé la «léthargie» du parti dans la commune et indexent Amadou Ba. Le député Alioune Badara Diouf a, pour sa part, déclaré : «Si Amadou Ba n’a pas jugé nécessaire de convoquer une Assemblée générale depuis la Présidentielle, il ne peut empêcher les autres de la tenir.» Pape Abdoulaye Khouma va plus loin. «Quand Amadou Ba est venu aux Parcelles en 2016 pour accompagner le président de la République, nous l’avons mis devant. Mais nous avons constaté qu’après chaque élection, il disparaît. Après la Présidentielle, il n’a même pas convoqué les militants pour les remercier. Il est devenu inaccessible. Il ne répond pas aux messages qu’on lui envoie. Et les rares fois qu’il vient aux Parcelles, il ne fait même pas signe de vie», a déploré ce conseiller spécial du président de la République. «Les militants sont ostracisés et combattus alors qu’ils veulent aider le président de la République. Il doit prendre le parti en main parce que les militants des Parcelles Assainies ont mal», a dit Bassirou Ndiaye.
Mbaye Ndiaye et Cie ont donc décidé de «redynamiser» l’Apr aux Parcelles Assainies. Sans Amadou Ba. Dans la soirée, une déclaration a circulée, attribuée à «la coordination de l’Apr des Parcelles» et annonçant la destitution de Amadou Ba du poste de coordonnateur. Le camp de Mbaye Ndiaye dément en être l’auteur. En tout état de cause, c’est le début de la guerre de succession à Macky Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here