PARTAGER

Le chef de la délégation officielle a dû s’excuser pour les problèmes récurrents de l’eau dans la ville de Touba. Au point que l’on ne savait pas à un moment si c’était le ministre qui parlait ou le talibé. Pourtant, il y aurait un moyen assez commode pour régler le problème d’eau dans la capitale des Mourides. Il suffirait de rendre l’eau payante. Cela rendrait le liquide précieux moins dispendieux et permettrait de trouver des ressources pour l’entretien du matériel. Moins de gaspillage, et donc plus responsabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here